Les jeunes et la cigarette électronique

Les jeunes et la cigarette électronique

Parmi les nombreux débats qui font régulièrement couler de l'encre au sujet de la cigarette électronique, il y a celui du rapport des jeunes à la e-cigarette. A l'heure où les bénéfices qu'apportent la cigarette électronique aux fumeurs souhaitant s'éloigner du tabac sont déjà démontrés, de nombreuses interrogations subsistent en ce qui concerne les non-fumeurs, et notamment les plus jeunes d'entre eux.

Des études aux conclusions contrastées

La cigarette électronique représente t-elle un danger pour les jeunes? Risque t-elle de devenir la nouvelle porte d'entrée vers le tabagisme? De par son côté tendance, a t-elle le pouvoir d'inciter les jeunes à adopter un premier produit contenant de la nicotine? Voici les questions et les craintes les plus courantes à ce sujet. Plusieurs études existent déjà sur ce sujet, mais les conclusions et les avis qui en découlent ne vont pas tous dans le même sens.

Lorsque la cigarette électronique a connu son réel essor en 2013, la proportion de jeunes ayant essayé l'e-cigarette a explosé. Ainsi, une enquête menée par l'association Paris sans Tabac auprès d'un échantillon de 2% des collégiens et lycéens parisiens âgés de 12 à 19 ans révèle que 39% d'entre eux l'avaient essayée en 2014, contre seulement 10% en 2011. Cette même enquête montre aussi une baisse globale de la consommation de tabac de 9% chez les jeunes.

Une autre étude publiée le 7 janvier 2014 dans l'American Journal of Preventive Medicine, menée auprès de plus de 1300 adolescents a révélé que seuls 3% des jeunes ayant essayé la cigarette electronique sont devenus fumeurs par la suite. Selon l'auteur principal de l'étude, le Dr. Kelvin Choi, cette proportion qui semble minime n'en demeure pas moins réelle.

C'est problématique, parce que les jeunes adultes développent encore leur comportement par rapport au tabac.

L'auteur reconnaît également que l'état des connaissances est encore incomplet et suggère donc de mentionner clairement les doutes qui subsistent et les potentiels risques dans les messages publicitaires.

Quant au professeur Bertrand Dautzenberg, président de l'Office Français de Prévention du Tabagisme (OFT) et ardent défenseur de la cause de la cigarette électronique tend à relativiser:

Effectivement, il y a quelques non-fumeurs qui essaient la cigarette électronique mais comme il y a des non-fumeurs qui essaient tous les produits, et ceux qui vont essayer la cigarette électronique vont être ceux qui vont essayer le canabis, la chicha, les cigarettes parfumées, ce sont des essayeurs de tout [...] Avoir essayé ne veut pas dire l'adopter [...] Au moins les deux tiers des jeunes qui essaient la cigarette électronique ne l'utilisent pas après l'avoir essayée.

Pr. Bertrand Dautzenberg craint que des restrictions excessives sur l'e-cigarette empêchent les fumeurs de passer efficacement à la cigarette électronique pour les éloigner du tabac. Cependant, il ne recommande pas son autorisation aux adolescents.

François Bourdillon, spécialiste de santé publique et président de la commission prévention, éducation et promotion de la santé (CSPEPS) du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) met en garde sur:

le risque d'entrée en addiction nicotinique des adolescents et leur détournement vers le tabagisme [...] C'est sans doute une porte d'entrée vers le tabac.

Autre étude intéressante intitulée Adult Smoking Habits in Great Britain, 2013 publiée par l'Office National des Statistiques (ONS) britannique le 25 novembre 2014 qui montre que la cigarette électronique est presque exclusivement utilisée par des fumeurs et des anciens fumeurs: seuls 0.14% des non fumeurs se mettent à vapoter.

Du côté des vendeurs de cigarettes électroniques, il semble que la part des clients non fumeurs soit très faible. Il y a bien eu un engouement important en 2013 associé au phénomène de mode, mais après l'avoir essayée, la plupart des jeunes sont retournés à leurs cigarettes roulées, précise une enquête de terrain publiée dans La Nouvelle République le 17 janvier 2015.

A ce jour, aucune preuve réelle n'existe de l'existence d'une potentielle passerelle entre la cigarette électronique et la cigarette classique. La polémique promet de durer encore de nombreuses années. En attendant, espérons que les fumeurs et anciens fumeurs ayant trouvé dans la cigarette électronique une alternative efficace au tabac ne subiront pas les conséquences de restrictions trop sévères au nom de notre très cher principe de précaution.

Publié le 21/01/2015 par Olivier Schevin 0 186

Articles apparentés

Racontez votre expérience de la Vape !

Partagez votre expérience de la Vape avec les fumeurs, encore trop nombreux, qui hésitent encore.

Beyond The Cloud, le film

Beyond The Cloud est un film documentaire produit par Vapexpo et co-présenté par le site d'information sur la...

Cuboid Joyetech, une box tout en muscle

Joyetech défend avec talent sa position de leader de la cigarette électronique en proposant régulièrement des...

Enquête sur la cigarette électronique

Le magazine Vox Pop propose une enquête sur la cigarette électronique.

Kanger T2, retour sur son succès

Le Kanger T2 est certainement l'un des clearomiseurs les plus célèbres de l'histoire de la cigarette électronique.

Entretenir sa résistance pour cigarette électronique (ou pas)

Lorsque j'ai débuté la cigarette électronique avec mes Kanger T2 et autres Vision Stardust V3 en 2013, je me suis...

Cigarette électronique 1 – Tabac 0

L'organisme Public Health England, qui collabore étroitement avec le ministère de la santé britannique, a publié le...

La cigarette électronique selon Paul Hofman

Lors d'une interview du Professeur Paul Hofman menée par le magazine Futura-Sciences et publiée le 10 avril 2015, le...

Laisser un commentaireLaisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.