Les effets du tabac et de l'e-cigarette sur la santé

Mégot écrasé

Les effets dévastateurs du tabac sur la santé sont depuis longtemps parfaitement connus et démontrés par d'abondantes publications scientifiques. En revanche, les effets de la cigarette électronique ne sont pas encore tous clairement identifiés, faute de recul. A l'heure où la cigarette électronique suscite un intérêt massif et grandissant, il est donc légitime de se poser la question de ses potentielles conséquences sanitaires, à moyen et à long terme. Le sujet est actuellement très controversé, notamment parce que les enjeux économiques stimulent l'appétit du secteur pharmaceutique et du secteur du tabac. La cigarette électronique est régulièrement victime d'un acharnement violent, appuyé par des campagnes de désinformation visant à dénigrer l'intérêt bénéfique de la e-cigarette sur la santé.

Bien que le sujet soit encore polémique, il existe néanmoins un certain nombre de faits d'ores et déjà avérés en faveur de la cigarette électronique, notamment en ce qui concerne les bénéfices de la cigarette électronique pour les fumeurs souhaitant s'éloigner du tabac.

Les effets du tabac sur la santé

Les nombreuses études scientifiques sur ce sujet montrent que la consommation de tabac est la première cause de décès évitable dans le monde et touche plus de 6 millions de personnes chaque année. Les maladies les plus courantes liées à la consommation de tabac sont les maladies cardiaques et pulmonaires. Ainsi, un fumeur est particulièrement exposé aux attaques cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux (AVC), aux emphysèmes, aux broncho-pneumopathies chroniques obstructives, au cancer en général et notamment au cancer des poumons, cancer de la vessie et cancer laryngé.

La France est loin d'être épargnée et présente une situation comparable à la situation mondiale: le tabac est responsable d'environ 73000 morts chaque année et on estime qu'un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes du tabagisme.

Le cancer

Un cancer sur trois est causé par le tabagisme. Le cancer du poumon représente à lui seul 25000 décès par an en France, dont 90% liés au tabagisme actif, 5% au tabagisme passif. Seuls 5% des cancers du poumon ne sont pas imputables au tabagisme. Le taux de survie à cinq ans des patients atteints d'un cancer du poumon est seulement de 10%.

De nombreux autres cancers sont engendrés par la consommation de tabac: le cancer du pancréas, de la gorge, de la bouche, des lèvres, des reins, de la vessie, de l'oesophage et de l'utérus.

Les maladies cardio-vasculaires

Le tabagisme est également responsable de maladies cardio-vasculaires, notamment l'infarctus du myocarde (80% des victimes avant 45 ans sont des fumeurs), l'hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les anévrismes, l'artérite des membres inférieurs.

Les maladies respiratoires

La consommation régulière de tabac favorise l'apparation de maladies respiratoires, généralement chroniques et invalidantes. La bronchite chronique, l'emphysème (dilatation excessive et permanente des alvéoles pulmonaires) évoluent à terme vers l'insuffisance respiratoire chronique.

Autres pathologies

De nombreuses autres pathologies sont également liées ou aggravées par la consommation de tabac: l'ulcère gastro-duodénal, la gastrite, l'eczéma, l'hypercholéstérolémie, le diabète de type 2, le psoriasis, l’hypertriglycéridémie, les infections ORL, dentaires, le lupus, la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), la cataracte et la parodontite (maladie des gencives provoquant le déchaussement et la perte des dents).

Effets secondaires

En plus des maladies graves citées précédemment, la consommation de tabac est responsable de nombreux effets secondaires tels que la diminution des capacités sexuelles et de la fertilité, le vieillissement accéléré de la peau, l'altération des capacités gustatives et olfactives, le jaunissement des dents, la fragilisation des gencives avec risques de déchaussement, l'altération de la mémoire, de la vision et de l'audition, l'apparition de carences en vitamines B et C.

Les bénéfices de la cigarette électronique sur la santé
Echelle de dangerosité des produits du tabac

Avis aux non-fumeurs: restez loin du tabac et restez loin de la cigarette électronique!

Pour un non-fumeur, il n'est bien évidemment pas recommandé de commencer à fumer ni de démarrer la cigarette électronique. Le phénomène e-cigarette est encore trop récent pour pouvoir connaître précisemment les effets à long terme sur la santé.

En revanche, pour les fumeurs, c'est une toute autre histoire: un fumeur qui envisage l'utilisation de la cigarette électronique dans le cadre d'un projet de sevrage tabagique va bénéficier d'une réduction considérable des risques pour sa santé.

La principale raison de la réduction de ces risques tient dans la composition de la «vapeur» inhalée par le vapoteur, qui est considérablement moins nocive (voire pas nocive du tout) que la fumée de cigarette. La fumée générée par une cigarette traditionnelle comporte plus de 5300 substances toxiques dont une cinquantaine considérées comme cancérigènes par le Comité International de Recherche sur le Cancer. La «vapeur» résultant de la vaporisation du e-liquide d'une cigarette électronique ne contient aucune substance cancérigène. Ce résultat est déjà appuyé par de nombreuses publications scientifiques, les quelques articles prétendant le contraire ont rapidement été contredits et ont révélé des protocoles de test inadaptés ne correspondant pas à l'utilisation d'une e-cigarette dans des conditions normales.

De par l'absence de tabac et de combustion, la cigarette électronique offre donc la possibilité d'éviter l'inhalation de composants chimiques toxiques et délétères pour la santé. Quand bien même certains produits toxiques seraient présents dans la «vapeur» produite par une e-cigarette, leurs taux sont largement plus bas que ceux présents dans la fumée d'une cigarette classique, et pour certains composants (comme les nitrosamines) les taux sont équivalents à ceux présents dans les produits pharmaceutiques à base de nicotine.

Il est toutefois probable qu'un risque résiduel existe dans l'utilisation de la cigarette électronique, mais celui-ci est insignifiant par rapport aux effets catastrophiques du tabagisme, pour lequel aucune des méthodes de sevrages existantes n'a montré une efficacité significative.

Malgré le manque de recul sur les effets à long terme, la grande majorité des spécialistes de la santé recommandent l'usage de la cigarette electronique comme alternative au tabac.

Avertissement et principe de précaution
Avertissement moins de 18 ans et femme enceinte

La vente de cigarette électronique est interdite aux mineurs. La nicotine est un produit addictif à consommer avec modération, déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de maladies cardio vasculaire sans avis médical. Conformément à la législation, l'utilisation de la cigarette électronique ne peut pas être considérée comme une méthode de sevrage tabagique.

Sources

Les risques du tabagisme actif - www.tabac-info-service.fr

Le tabagisme actif, première cause évitable de mortalité prématurée - http://www.cnct.fr

Effets du tabac sur la santé - http://fr.wikipedia.org

Jean-François Etter rappelle que l’e-cigarette est un réducteur de risques pour le fumeur - http://www.ma-cigarette.fr/


Vus récemment

Aucun produit